Le tract du initiative de citoyen Lüchow-Dannenberg association déclarée

Appel pour l'alarme transport atomique Castor


Jour "j", pas de chiotte atomique à Gorleben

Se mettre en travers contre le transport atomique Castor en novembre 2005

Le prochain transport transport de containers Castor chargés de déchets hautement radioactifs en provenance de l'usine de plutonium de La Hague et à destination de Gorleben (Allemagne, Basse saxe) devrait rouler entre le 6 et le 16 novembre. La "cinquième saison" dans le Wendland (nom de la région de Gorleben) est à notre porte. Déjà depuis la fin août, les policiers se sont installés dans des bâtiments pré-fabriqués au niveau des ponts sur la ligne de chemin de fer Lüneburg - Dannenberg.

En raison du grand danger que représente l'industrie nucléaire, elle implique une gestion policière et militaire comme aucune autre industrie. Dans le même temps, elle laisse un héritage irradiant avec des conséquences mortelles. Pour enfouir les déchets comme le veulent les scientifiques à l'heure actuelle, il faudrait être sûr que la sécurité soit assurée sur plus d'1 million d'années, ce qui n'est pas possible. 50 000 générations seront exposées aux rayonnements, tout simplement parce que "aujourd'hui" l'industrie nucléaire s'en fiche et est avide de profits. Un laps de temps que l'on ne peut se représenter, avec des changements géologiques, des périodes de glaciation et autre. Si l'homme de Néandertale avait allumé un feu nucléaire, il brûlerait encore aujourd'hui et personne ne pourrait l'éteindre.

Pour les nucléocrates, ils s'agit avant tout de sommes d'argent énormes. Et on peut même se faire de l'argent sur la gestion des déchets. Les industriels allemands du nucléaire ont fait des provisions non imposables pendant 35 ans pour préparer la gestion des déchets. Des biens considérables qui sont aussi un grand instrument de pouvoir. Avec les milliards des déchets, ils rachètent par exemple des entreprises de l'industrie de l'eau ou de l'emballage et se retrouvent en situation de monopole, sans en avoir honte.

L'histoire du nucléaire sur 60 ans est étroitement liée au militaire. Le nucléaire civile n'est qu'un sous-produit issu tardivement de la recherche sur la bombe atomique. C'est pourquoi les usines de retraitement où l'on sépare le plutonium se retrouvent implantées dans les pays qui détiennent l'arme atomique.

Le mouvement antinucléaire en tant que mouvement social et un élément important dans le combat contre le Global Player. Gorleben, par exemple, comme lieu social dans la résistance, offre des visons et un espace pour penser différemment. La résistance est portée collectivement "de la grand-mère jusqu'au petit enfant" dans un mélange coloré plein de fantaisie. Depuis 28 ans, ce combat pour un objectif commun rassemble des personnes très différentes et rend possible l'échange sur bon nombre d'autres sujets difficiles.

L'expérience commune de la criminalisation et du non-droit rassemble. Les droits fondamentaux de la personne (intégrité) , la liberté d'expression et le droit à l'autodétermination sont régulièrement bafoués par l'Etat policier. Des interdictions de manifester sur une longueur de 70Km et une largeur de 100 à 500 m sont régulièrement prononcées contre le mouvement de protestation de la population. Gorleben a vécu jusqu'à présent les neuf plus grosses interventions policières depuis la fin de la guerre. Avec le prochain transport, cette "Hit-parade" douteuse des marches de la police sur Gorleben sera complète.

Bienvenu pour la visite de l'Etat nucléaire en chair et en os.

Stop au Castor - Stop à l'Etat nucléaire - Stop à l'Etat policier

- Page 2 -

Stop au Castor - Stop à l'Etat nucléaire - Stop à l'Etat policier

Nous ne sommes pas des casseurs criminels, mais des êtres humains qui prennent la responsabilité de défendre un monde vivable pour eux et pour leurs enfants. Chaque transport atomique à destination de la halle de stockage intermédiaire à la surface de la terre à Gorleben rend plus vraisemblable encore la transformation de la mine de sel de Gorleben en site d'enfouissement définitif. Pourtant on sait depuis deux décennies que le site n'est pas adapté pour des raisons scientifiques. A travers le contact avec la nappe phréatique, les isotopes radioactifs peuvent atteindre la biosphère sans protection.

Un village-musée des erreurs technologiques, plutôt qu'un chiotte atomique

Nous exigeons le reconversion des installations nucléaires de Basse-Saxe en musée des erreurs technologiques du 20ième siècle. On pourrait y expliquer et y documenter la mise en danger de la biosphère par le cycle du combustible nucléaire. Il faudrait cependant rendre la halle où sont entreposés les containers Castor plus étanche, à l'heure actuelle elle ne sert qu'a protéger des intempéries, d'après les exploitants. Une petitepartie des frais engagés jusqu'à présent dans les interventions policières pourrait servir au musée.

Nucléaire ou démocratie?

Nous allons dans la rue pour défendre nos droits. L'appareil policer va de nouveau forcer le passage avec violence contre la volonté et aux frais de la population, pour imposer cette politique énergétique à la fois très dangereuse et vide de sens.

Nous devons nous battre ensemble, pour que les droits fondamentaux qui nous sont garantis par la constitution ne soient pas à nouveau bafoués par les policiers et leurs bottes. Nous avons droit à l'intégrité de notre personne, le droit à la liberté d'expression et le droit à l'autodétermination. Le ministre de l'intérieur de Basse-Saxe l'a annoncé: "qui s'enchaîne [aux rails, à la route pour bloquer le transport] à Gorleben, devra subir un test génétique [ADN]..." Il n'est pas écrit dans la constitution que l'industrie aurait le droit de faire des profit au dépend de notre santé et des générations futures, avec la production de particules très dangereuses qui auront encore des conséquences mortelles dans un million d'années.

On ne peut pas demander à chaque Kebab [magasins populaires en Allemagne] de fermer s'il ne s'occupe pas correctement du traitement de son huile, si les exploitants d'installations nucléaires sont protégés par la police malgré 60 ans d'histoire de déchets ingérables à travers le monde ! Nous allons continuer à faire résistance de façon décidée. Venez nombreux et participez aux actions de protestations pleines de couleur et de fantaisie le long du trajet et autour de Gorleben.

Pour la sortie immédiate du nucléaire

Manifestation nationale antinucléaire le 5 novembre 05 à Lüneburg

Manifestation d'ouverture contre le transport atomique Castor le week-end avant son passage (encore à préciser) à Danneberg / Wendland

Bearbeitet am: 12.09.2005/ad


zurück zur Homepage