Allez à Kehl !

Auf nach Kehl !

Castor-Alarm +++ alerte: transport nucléaire de La Hague à Gorleben (Allemagne) +++ La Hague nach Gorleben +++ fin mars 2001 +++ Termin Ende März 2001 +++ notre résistance n’a pas de frontières +++ Widerstand kennt keine Grenzen +++ wir stellen uns quer! +++ nous nous opposons à la ”mafia” internationale de l’économie nucléaire +++ gegen die internationale Atommafia

Tag X-2: Samstag - 24. März - 13 Uhr
ouverture samedi - 24 mars - 13h
gare de Kehl - manifestation franco-allemande traversant la frontière vers le Pont de l’Europe.

Tag X-1: Sonntag - 25 März
jour X-1: dimanche - 25 mars
activités diverses et joyeuses, programme disponible sur les lieux.

Tag X: Montag - 26. März
our X: lundi - 26 mars
gare de Kehl: Attente du transport nucléaire, manifestation.

http://neckarwestheim.antiatom.de

http://www.sortirdunucleaire.org

http://www.oneworldweb.de/castor

Logements: information sur les lieux

Infotel.: 07141/903363

Unterstützer/innen-promoteurs:
Aktionsbündnis CASTOR-Widerstand Neckarwestheim
Initiative für den Atomausstieg Trier (IfAT)
Koordinationskreis gegen Atomkraft Saar, A.T.O.M.-A.G.-Karlsruhe
Umwelt- und Projektwerkstatt Freiburg
Regionalplenum HessenBaden
Collectif contre l’enfouissement de déchets radioactifs: 0329-454555; cdr@respublica.fr
Notre résistance ne connaît pas de frontières
Retour de déchets nucléaires de La Hague à Gorleben

C’est pour la première fois depuis 1998 qu’un transport nucléaire (transport CASTOR) roulera officiellement en Allemagne. Le transport prévu pour le 26 jusqu’au 28 mars doit aller du site de retraitement de déchets radioactifs à la Hague au site de stockage allemand Gorleben. Ce transport est expecté à passer la frontière à Strasbourg/Kehl dans la nuit du 26 au 27 mars. Jusqu’à maintenant, l’industrie nucléaire allemande a transporté environ 60 pourcent de ses déchets à La Hague, où maintenant environ 1.800 m3 de déchets radioactifs attendent le transport de retour. Jusqu’ici, le gouvernement fédéral n'a pas rempli son obligation de suppression determiné par le contrat. A cause de plaintes francaises portés contre la centrale de retraitement concernant le stockage illégal de déchets radioactifs à La Hague, le premier ministre français M. Jospin a demandé l’initiation des transports de retour. Ce premier transport de retour ne représente pas une solution concernant le stockage. En effet l'industrie nucléaire allemande se fiche de ”l’obligation morale de ramener les déchets radioactifs”! Au contraire: d'après l'accord Schröder-Jospin, ce transport en Allemagne ouvre tous les portails pour une continuation du ”tourisme” des déchets, comme condition pour une reprise de 60 à 100 transports par an vers La Hague.

Retour de déchets nucléaires de La Hague à Gorleben

Le retraitement prétendu en France ou Angleterre est la ”preuve d’élimination de déchets radioactifs” légalement préscrite pour l'industrie nucléaire allemande. Donc le retraitement sert á continuer la fabrication de l’énergie nucláire et à la maintenance des usines nucléaires. Car les centrales atomiques allemandes sont urgées de se débarrasser des déchets nucléaires pour repousser la question urgente du stockage. L’industrie nucléaire française par contre profite de l’extraction du plutonium qui est intéressant pour un usage militaire. Grâce au retraitement, non seulement on multiplie la quantité de déchets mais encore on contamine radioactivement la Manche et l’nvironnement de La Hague. Les dimensions du risque et des dangers sanitaires ont été confirmées au cours des dernières années par de nombreux examens.

Blockage des transports Castor - affaiblissement de l’industrie nucléaire

Nous bloquerons chaque transport! Les transports nucléaires eux-mêmes ne sont pas le seul point de critique, mais lieu auquel nous attaquons toute l'industrie nucléaire avec notre protestation. Le ”consensus nucléaire” entre le gouvernement fédéral allemand et l’industrie nucléaire est un mensonge. Il garantit la maintenance des centrales atomiques pour des décennies sous des conditions et préscriptions de sécurité faibles. C’est ainsi que la quantité de déchets radioactifs nucléaires qui existe déjà doublera. Nous nous opposons et protestons pour pousser les frais financiers et politiques du transport le plus haut possible. Si ainsi nous empêchons de nouveaux transports à La Hague, les centrales atomiques en Allemagne étoufferont dans leurs propres déchets. Cela signifie qu’on forcera une coupure. C’est ne qu’après l’arrêt de la production de déchets que la question du stockage peut être discutée. Les adversaires du nucléaire francais et allemands protesteront désormais ensemble sur les deux côtés de la frontière. Car notre résistance est aussi internationale que la nucléocratie.

Pour la coupure immédiate de toutes les usines nucléaires! Nous continuons notre lutte! Le transport Castor sera arrêté de nous - toujours et partout - si nécessaire aux autres passages de frontière (Forbach/Sarrebruck Apach/Perl près de Trèves)!

Bearbeitet am: 19.02.2001/ad


zurück zur Homepage