Gorleben est partout

 

orteingangsschild.gif (3372 Byte)

 

Afin d'amener le 3ème transport de déchets comportant 6 conteneurs de DHA (déchets de haute activité) dans un centre de stockage intermédiaire à Gorleben , la police est allée manu militari, avec canons à eau et matraques contre 10.000 manifestants qui se sont mis en travers de la route.

 Cette démonstration du pouvoir de l'état a coûté plus de 150 millions de DM (500 MF).

Si la lutte dans la région du Wendland (région) soutenue par des milliers et milliers de citoyens de toute l'Allemagne n'a pas pu cette fois encore arrêter le transport, elle a cependant fait beaucoup de foin dans le monde politique.

 L'industrie nucléaire a reconnu que ça ne peut pas continuer comme ça. Ce qui était impensable avant le transport, à savoir l'idée de stocker les déchets directement sur les sites des centrales nucléaires , est maintenant devenu un sujet de discussion, peut-être même notre dernière chance.

 Mais en même temps, ils nous ont prévenu que le prochain transport viendrait à l'automne.

Cette fois-ci pas à destination de Gorleben, les élections régionales se déroulant prochainement dans cette région, mais à destination de Ahaus. Là, ils pensent que la lutte dans la petite ville de la Rhénanie du Nord - Westphalie est moins enracinée que dans le Wendland. Et donc plus facile à briser.

"Nous ne voulons pas cette merde" dit le Wendland. Pas chez nous et pas ailleurs non plus. Pas a Ahaus ni a Morsleben, ni Greifswald, ni La Hague, ni dans un endroit du sud de l'Allemagne.

Nous voulons sortir de l'énergie nucléaire. Maintenant et partout.

Lors du débat parlementaire avant le transport des déchets , le porte-parole pour l'environnement Kurt Dieter Grill, membre du Parti Chrétien Démocrate (CDU) à Bonn , lui-même originaire du Wendland, a reproché au comite de défense sur un ton diffamatoire d'avoir appelé à former des bandes. La justice lui a interdit de le répéter , sous peine d'amende de 300.000 DM (1MF).

Cependant l'idée n'est pas si mauvaise que ça.

Pourquoi ne pas former des bandes ? Contre le lobby nucléaire à Bonn, dans les banques et dans l'industrie ? Relions les bandes entre les comités du nord et du sud , dans les nouveaux länder de l'est et les anciens de l'ouest de l'Allemagne.

Mettons en commun nos idées, nos informations, nos actions , nos formes de lutte, sans tenir compte des positions politiques individuelles, pour former un réseau dense de comités de défense antinucléaire en Allemagne, dans toute l'Europe, dans le monde industrialisé comme le tiers monde.

 

La période radioactive de certains isotopes artificiellement créés dure plus que des centaines de générations. Cette page dans l'Internet doit devenir un carrefour pour l'échange des expériences sur le plan mondial.

A partir de chaque ville, chaque pays peut montrer ses activités , peut établir de nouveaux contacts pour mettre la corde au cou à la mafia nucléaire de sorte qu'elle étouffe finalement.

 

Sortons maintenant de l'énergie nucléaire ! Au travail ! Immédiatement ! Ensembles, nous sommes insupportables car :

Gorleben est partout


Rapports


Liens 


Contact et coordination par l'intermédiaire de :

E-Mail:

Fax: +49 5843-619 ou +49 5841-4062

Même les comités qui ne sont pas expérimentés dans la mise au point de pages Internet devraient nous contacter.

Pour cela, nous essayons d'organiser le transfert du savoir -faire.

 


zurück zur Homepage - retour à la page principale